>

Along-Track, une agence très spatiale [Le Télégramme]

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Oui, on peut piloter d'ambitieux projets pour l'Agence spatiale européenne depuis... Plougonvelin, à la pointe du Finistère. C'est ce que prouve la jeune pousse Along-Track, pilotée par Nicolas Bercher et Pierre Fabry. Une société appelée à vite et bien grandir.

Que fait concrètement Along-Track ?
On fait de la télédétection, c'est-à-dire l'observation de la planète par les satellites, et plus précisément par les données d'altimétrie et radar. Nos principaux domaines d'application sont d'abord dans l'hydrologie spatiale, qui permet de cartographier la surface en eau de la terre et mesurer la hauteur d'eau des lacs et rivières, pour observer leur évolution dans le temps. Et on s'intéresse également aux glaces des mers, car on sait mesurer leur hauteur émergée et donc suivre la fonte des glaces. C'est intéressant pour le suivi du climat de la planète, mais aussi pour les voies maritimes, sur le Pôle Sud, pour lequel il y aura de plus en plus de demandes.

Vous vendez quoi et à qui ?
On ne vend pas des mesures brutes, mais des applications, des solutions algorithmiques qui permettent d'améliorer la chaîne de traitement des données satellitaires. Nos clients sont, pour l'instant, l'Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre national d'études spatiales (CNES).

Comment voyez-vous votre entreprise d'ici trois à cinq ans ?
Jusqu'à présent, on était en phase de décollage. Là, on vient de franchir un premier pallier, avec l'embauche d'une assistante de direction et d'un nouvel ingénieur. Nous sommes quatre aujourd'hui et on va continuer de grandir pour monter sans doute à 10 ou 15 personnes. On n'a pas l'ambition de devenir une grosse boîte : on veut rester à taille humaine, pour garder une forme d'agilité, d'efficacité. Et, à très court terme, on devrait déménager, sans doute au Technopôle de Plouzané. On est déjà à l'étroit ici et c'est intéressant d'être au cœur de l'écosystème numérique et spatial.

 

Pierre Fabry, article original publié par le Télégramme

©2018 Bretel.

Please publish modules in offcanvas position.