>

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

19 Brestois ont participé au défi ActInSpace. L’équipe gagnante développe un projet d’hydrolienne en grands fonds. Une preuve de la place stratégique de Brest dans les technologies spatiales.

Parmi 3 000 autres candidats de 80 villes de la planète, 19 Brestois ont relevé, en équipe et en 24 heures, ce week-end aux Capucins, le défi « ActInSpace ». « Un challenge conçu pour favoriser la création d’entreprises innovantes dans le domaine des technologies spatiales », explique Juliette Rimetz-Planchon, chargée de mission au Pôle Mer Bretagne Atlantique, qui vient d’obtenir le label national Booster, pour accélérer l’utilisation des données et des techniques satellitaires dans le secteur maritime : « À partir de brevets ou de logiciels, il s’agit d’imaginer, voire de lancer, une start-up à fort potentiel business, susceptible d’avoir un impact sur la vie quotidienne. »

Utilisable par le grand public

Les candidats, des étudiants de l’Enib, de l’IMT Atlantique et de l’UBO open factory ont planché sur six projets différents, allant de l’optimisation énergétique à la qualité de l’air. Épaulée par la jeune société brestoise SubSeaSTEM, qui développe des systèmes de vision et de navigation pour la robotique sous-marine, l’équipe qui a remporté le défi « ActInSpace » s’est attelée aux énergies marines renouvelables en développant un projet, compétitif, d’hydrolienne en grands fonds.

« Les candidats ont, aussi, planché sur l’étape ultime: rendre une technologie utilisable par le grand public, comme le GPS, ou Google Maps, commente l’un des experts du défi, Pierre Bosser, enseignant-chercheur à l’Ensta Bretagne, l’école qui forme des ingénieurs civils et militaires pour l’énergie ou les transports : « On peut optimiser les parcours des navires selon la météo ou les vagues, montrer la route où le rapport vitesse-consommation-sécurité sera optimal. » Les applications des technologies spatiales paraissent infinies : « Elles peuvent être adaptées en agriculture, en santé, au tourisme, aux transports, à la protection civile et même à l’aide humanitaire. »

Essentielles pour la société

Lancé par le Centre national d’études spatiales (Cnes), qui possède un portefeuille de 180 brevets, et l’Agence spatiale européenne, le défi ActInSpace réaffirme la place stratégique qu’occupe Brest dans ces techniques de pointe. « Dans le domaine des technologies spatiales, Brest mène des recherches de très haut niveau, confirme Françoise Duprat, directrice du Technopôle Brest-Iroise. Appliquées à la pêche ou au climat, ces recherches peuvent se révéler essentielles pour l’économie et la société. »

Ce n’est pas un hasard si la station de réception satellite Vigisat, unique en France, est installée au Technopôle, sur le site brestois de l’entreprise CLS : « Vigisat met la technologie radar satellitaire au service de la recherche scientifique, continue Françoise Duprat. Via l’observation globale et fine du domaine maritime et terrestre, par tous les temps. » Utilepour tracer, instantanément, les bateaux pollueurs…

Un réseau d’entreprises brestoises

Un réseau d’entreprises s’est ainsi développé à Brest : e-Odyn a conçu un algorithme permettant de calculer les courants océaniques à partir des données de géo-localisation transmises par les navires. Hytech Imaging s’occupe d’imagerie spectrale, une technologie qui établit, par exemple, des cartographies de la biodiversité des récifs coralliens.

Et, grâce à des supercalculateurs installés à Ifremer, EXWEXS réalise des prévisions météo dans des zones extrêmes, des données très utiles aux compagnies gazières et pétrolières…

Ces jeunes entreprises ont besoin de dispositifs adaptés, mêlant financement, soutien technique, accès aux infrastructures. Associé à son homologue nantais Atlanpole, le Technopôle de Brest Iroise porte donc le futur dispositif « ESAA BIC Nord France ». Labellisé par l’ESA et le Cnes, ce réseau d’incubateurs de l’écosystème du spatial sera lancé, le 26 juin prochain, au Toulouse Space Show. Où l’équipe brestoise d’ActInSpace se retrouve en finale nationale.

 

19 Brestois ont participé au défi ActInSpace.
19 Brestois ont participé au défi ActInSpace. | Ouest-France
L'équipe brestoise qui participe à la finale nationale de l'ActInSpace.
L'équipe brestoise qui participe à la finale nationale de l'ActInSpace. | Ouest-France

Frédérique Guiziou

Retrouvez l'article original sur le site Ouest France

©2018 Bretel.

Please publish modules in offcanvas position.